Toujours aux alentours de Queenstown se trouve Skippers Canyon aux paysages grandioses mais surtout à la route totalement démente !

Nous nous arrétons à l’entrée de la piste du Canyon pour apprécier la vue sur toute la vallée.

Au départ, ce panneau affiche la couleur de la route, en quelques mots, dangereuses, à pic et sans assurance ! Oui parce que les companies de location de voitures ne vous assurent pas sur certaines routes un peu trop sujettes aux incidents.

Pas grave, j’ai un super conducteur, et puis on a déjà pas mal d’expérience des routes cahoteuses en australie, donc on se la tente :)

Ah et autre précision, shooting interdit ! Roo ba moi qui voulait me faire un mouton en barbecue…

Nous voilà sur la route du canyon. Dès les premiers mètres on est directement plongé dans des paysages grandioses. Une route étroite, à pic sur le canyon. J’ose à peine regarder, les roues passent vraiment pas loin du vide.

Tout au fond : la rivière terrain de jeux des jetboat, fameuse attraction du canyon.

Second sport à sensation qui se pratique dans le canyon, le bungy jumping, ou saut à l’élastique.

Malgré une pression plus basse, parfois le chemin se fait trop caillouteux, on préfère faire du tout terrain au milieu des herbes !

Pendant qu’Adrian conduit comme un chef, moi je ne suis pas rassurée, assise à quelques centimètres du rebord donnant directement sur le vide. Brrr

Une bonne heure et demis plus tard, on arrive vers la fin du parcours. Dernier passage délicat ce petit pont en bois au dessus du vide.

Je laisse passer le van pour prendre des photos. Ce pont est également lieu d’un saut à l’élastique la tête la première dans le canyon.

5 cm de chaque côté des retroviseurs, mais ca passe !

Bon il ne me reste plus qu’à traverser à pied. Notez comme ce pont n’est pas rectiligne ! Je peux vous assurer que ca bougeait beaucoup.

On est arrivé au bout, après quelques galères dans des montées, ca patinait pas mal. Pas l’idéal avec un campervan, mais on est passé.

Un autre parc naturel s’étend devant nous. Suremment de très jolies balades à faire, mais nous ne restons pas très longtemps, nous décidons de rentrer sur Queenstown.

On reprend la même route. Malgré des superbes paysages, on a plutôt hâte de rentrer,  la route est vraiment stressante. Faut dire qu’on a pris l’assurance la moins chère pour le campervan, donc si quelque chose se passe, c’est quasi tout pour notre pomme !

Et nous voilà au bout de cette route assez dingue. Pas mécontent d’en finir mais très heureux d’y être allés !