Nous entamons la dernières étape de notre voyage. Nous voici à Kaikourai, la ville de liaison entre l’ile du Nord et l’ile du Sud de la Nouvelle Zélande.

Le Nord de l’ile du Sud est très découpé et offre encore de jolies vues entre les montagnes.

Le port de Kaikourai est le lieu de départ des ferry pour l’ile du Nord. Mais c’est aussi une petite ville touristique avec quelques jolis shops d’artisanats.

On reprend la route et on entame notre descente le long cette fois ci de la côte est, pour passer par Hanmer spring avant de rejoindre Christchurch.

Sur la route, un panneau plutôt sympathique indiquant que 100 km/h n’est pas une cible, et nous invite à adapter notre vitesse en fonction des conditions de routes.

Un matin, on a la surprise de découvrir un coq à coté du van.  On se demande vraiment d’où il peut venir !

La côte est superbe. On devine l’eau qui doit virer au turquoise sous un beau soleil.

Le sable est gris, presque noir. Personne à l’horizon, c’est toujours aussi sauvage.

Sous un rayon de soleil la lumière de fin de journée rend la vue sur la mer sublime.

Nous ne sommes pas les seuls à profiter de ces petits rayons de soleil. Tout le long de la côte des lions de mer envahissent les rochers.

Ici la côte est pleine de rochers.

Le jour décline. On assiste à l’envolée d’une multitude d’oiseaux en direction du large.

Des dizaines et des dizaines de nuages d’oiseaux se suivent. C’est superbe.

Je conclu mon voyage en Nouvelle Zélande sur cette photo qui résume assez bien les paysages de ce magnifique pays : montagnes, océan et vie sauvage.

Nous faisons un petit passage par Hanmer Springs une ville thermale avant de redescendre sur Christchurch qui enregistrera de nouveau des secousses sismiques. Le tour est bouclé, nous avons réussi à voir tout ce que nous voulions sous un temps plutôt capricieux. Ce qui n’enlève en rien à la beauté de cette ile. Des gens incroyablement accueillant, des paysages sublimes, une vie sauvage abondante, des activités de pleins airs très variées, c’est vraiment un pays qui me plait !

Le seul regret est peut être de l’avoir fait à l’arrivée de l’hiver, mais de cette façon nous avons évité toute la masse touristique et ses désagréments. Je pense tout de même que pour profiter pleinement des activités, des lacs, des randonnées, il est préférable de découvrir la Nouvelle Zélande en été ou du moins au printemps.

Mais comme vous diront les Néo Zélandais, c’est un pays magnifique à toutes les saisons, alors prenez vos tickets et bon voyage !

Moi je rentre en Australie pour finir mon voyage d’un an à Sydney !