On arrive maintenant sur la partie Nord de l’ile du Sud de la Nouvelle Zélande. Région réputée très touristique pour ses caps et baies aux eaux bleue turquoise. Sous la pluie ca donne un autre genre … !

Pas de chance avec le temps, on visitera toute la région sous la pluie. On passe donc un peu plus de temps dans les petits villages que l’on croise. Voici l’un des graphitis de Golden Bay haut en couleur !

Alors que l’on roule à quelques centimètres seulement des l’eau prète à déborder des lacs, seuls les oiseaux n’ont pas l’air d’être dérangés par la pluie.

Ah puis les moutons aussi tiens !

Quant aux énormes taureaux je ne préfèrent pas leur demander leur avis. On passe à quelques centimètre d’eux en voiture, je ne fais pas la fière, surtout quand je suis chargée de descendre, d’ouvrir la porte de la clôture sur le chemin, laisser passer le campervan puis refermer derrière. Non mais vous avez vu la taille de ces monstres ??

On s’arrête enfin entre deux averses pour aller voir la baie. La première partie de la balade est très verte.

On débouche ensuite sur des falaises avec de jolies arches creusées dans la roche.

Puis sur une longue plage de dunes et de sable gris. C’est très sauvage, le temps orageux accentue la sensation « perdu au milieu de nul part »

Des énormes blocs de rochers sont comme figés au milieu de la mer où des arches et des grottes se sont formées. Cf première photo de l’article.

Notre route nous amène ensuite dans une balade plutôt atypique.

La végétation luxuriante se fraye un chemin au milieu de formation rocheuse totalement démente et les arbres vont chercher la lumière par tous les chemins possible.

On poursuit notre route le long de la côte Nord. Le marchand de glace est fermé. Pas étonnant…

Comme je vous l’ai dit, les eaux cristallines du Nord ne sont pas vraiment turquoises. Mmmmh, on repassera…

Malgré la pluie, on continue nos visites. Faut bien qu’on fasse quelque chose hein ! Et puis la date de notre retour en australie se rapproche…

On enjambe quelques inondations sur le chemin pour aller voir une cascade.

Nouveau pont suspendu. Ah celui-ci est limité à une seule personne !

Adrian insiste pour passer à deux, mais je ne tiens pas à tester la résistance du pont aujourd’hui !

Surtout quand on voit les gros bouts de scotch sensés protéger de la rouille.

Et voici la cascade. Le débit est tellement important qu’on est totalement trempé alors qu’on est à plusieurs dizaines de mètres.

Vous avez quand même droit à une vue complète de la chute grâce à l’appareil waterproof d’Adrian.

Au retour, forcément yen a un qui fait l’idiot :)

Et on reprend la route, en éspérant bien voir des pinguoins !

Cette fois ci on entame la dernière partie du voyage, on redescend sur Christchurch par la côte est, et la boucle sera bouclée.