Nous voilà enfin à l’entrée de la Gibb River Road, cette fameuse piste pour 4×4 qui traversent les kimberleys.

Une longue route nous attend au milieu du bush, des boeufs, des rivières et de magnifique gorges.

La Gibb River Road, c’est pas vraiment une route, c’est une piste de terre qui traversent toutes les Kimberleys, une des fameuses régions de l’Ouest Australien.

Cette piste n’existe pas sur Google map comme on peut le voir, j’ai tracé la route en petit pointillé rouges. 660 km de pistes de la ville de Kununurra à Derby.

A l’origine c’est une piste pour acheminer le bétail dans l’ouest australien, mais elle est devenue réputée pour ses magnifiques paysages et ses différentes gorges.

A l’entrée de la piste, 2 gros panneaux indique l’ouverture des différentes routes. On arrive à la fin du mois d’octobre, la saison des pluies arrive. Des que l’eau des différentes rivières commence à monter, il n’est plus possible de traverser, ils ferment alors les accès.

A notre arrivée, seul la piste menant au nord du territoire est fermée, tant pis nous n’irons pas là bas.

C’est donc parti pour un bon bout de chemin offroad, Gerricans d’essence et d’eau potable rempli et réserve de nourriture pour une semaine.

Prochaine station d’essence : 341 km ! Et encore, si on peut éviter d’en prendre, et tenir un peu plus longtemps avec les gerricans c’est mieux, car c’est l’essence la plus cher de tout le territoire !

Sur la route on croise des gros boeufs avec une big bosse sur le dos. Ils ont pas des tetes de nounours, tant qu’il charge pas ma voiture, ca me va !

On prend des autres petites pistes auxiliaires pour aller voir de chouette endroits. Et le plus souvent, la piste est aussi bonne que le paysage, en gros, conduire sur les pistes, éviter les big rocks, traverser des rivières, de la boue, se retrouver nez à nez avec un énorme boeuf, c’est vraiment un pur plaisir de conduire ! Et à chaque fois, on se bat avec Erik pour garder le volant !

On aimait pas trop la couleur de la voiture, on la repeinte en rouge…

Blanc cassé pour le 4×4 des francais..

A chaque arrêt on marche plus on moins longtemps pour atteindre un point de vue, une gorge ou une rivière.

Il fait une chaleur de dingue. Mon thermometre affiche 48° !!!! A l’extérieur et à l’ombre je précise !  Jamais eu aussi chaud de ma vie. On boit en moyenne 6L d’eau par jour. Tu bois un litre, 2 minutes plus tard, c’est comme si tu n’avais rien bu..

Pour manger on essaye de trouver des coins à l’ombre. Pas toujours simple au milieu d’un bush parfois desertique..

On va voir quelques anciennes peintures aborigènes en pleine nature avant de repartir.

Sur le retour on croise un lézard australien. Pas franchement effrayé, il se laisse approcher.

On reprend la route, la Gibb River Road, c’est parfois un piste grise très poussièreuse, qui nous oblige à laisser de longues distances entre les 2 voitures.

Sur le chemin de piscines naturelles, plusieurs rivières à traverser. Si le 4×4 est pas droit, c’est qu’il y a des gros rochers dans le fond de celle ci.

Les piscines naturelles au milieu des palmiers sont en faites bondées de touristes venus avec un tour opérateur. On ne s’arretera donc pas pour prendre un bain !

Trajet du retour, on retraverse les mêmes rivières dans l’autre sens.

Tous les moyens sont bons pour prendre des photos et des vidéos !

Encore une rivière, à chaque fois toujours une petite appréhension qu’il se passe quelque chose, mais non, notre Landcruiser est vraiment très bon !

Autre énorme boeuf qui semble ruminer un truc à l’ombre d’un arbre. Comme tous les soirs, il est temps d’aller trouver une track pour aller dormir au milieu du bush !