Voilà c’est fini. Déjà.

Oui, déjà un an ! Un an de voyage à l’autre bout du monde, à voyager, à rêver, à VOUS faire rêver. Retour sur cette année loin de tout, pleine d’insouciance et d’aventures. Bref, une année pas comme les autres.

Alors ca fait quoi de partir ?

Les joies, les galères les regrets, tout est dans la suite. Un long billet découpé en plusieurs partie. Voici la première : Un an de voyage en chiffres.

« Allez c’est décidé je pars en Australie » C’était il y a un an. Oui rappelez vous, j’étais bien décidée à tout quitter. L’anxiété des préparatifs, de partir à l’aventure et déjà l’envie de me laisser aller, sans planifier « Ma route n’est pas tracée, j’irais au gré des rencontres et des opportunités. »

Et bien j’avais bien raison, c’est de cette manière que j’ai pu pleinement profiter de mon voyage, rencontrer des merveilleuses personnes, me retrouver en 4×4 au milieu de rivières ou bien du cratère fumant d’un volcan.

Bilan d’un an de voyage, d’aventure, de joies, d’angoisses mais surtout de bonheur.

Le voyage en chiffres

Pas très original mais sans doute la meilleure façon de résumer un an de vadrouille sans vous ennuyer ! Et au final, c’est en calculant ces chiffres que je me suis réellement rendue compte de l’ampleur du voyage. Même si je suis loin du tour du monde, il faut bien l’admettre.

  • 40 Giga et des milliers de photos. Que je n’ai pas compté, c’est tout bien rangé dans des dossiers ! Reste plus qu’à tout trier pour ne garder que le meilleur !

  • 10 Giga de vidéos. Que je n’ai pas pu publier sur le blog à mon grand regret. Impossible avec des connections limitées en voyage. J’aimerais me rattraper et vous faire partager quelques bons moments. Avec du son et de l’image c’est toujours plus sympa !

  • 365 jours pile poil  et un carnet de voyage qui a tenu un an !

  • une bonne 10e de moyens de transports. Avion, train, 4×4, campervan, voiture, bus, ferry, scooter, vélo, boui-boui à moteur (oui le truc Indonésien conduit par un gars), boui boui à pédale (le même mais le gars pédale sous la pluie !) et finalement pirogue !

  • près d’une 20e de nationalités différentes rencontrées. Des Français (bien trop, je les aient fuis !), des Australiens (ultra chaleureux), des Belges, des Espagnols, des Allemands (les concurrents des australiens en terme de litres de bière descendue), des Italiens (qui savent pas faire de pizza), des Canadiens (jouant brillamment du Ukulele), des Irlandais, des Anglais, des Chinois (trop… hum hum), des Taiwanais (même remarque), des Sud Coréens, des Néo Zélandais (encore plus chaleureux que les australiens, si si c’est possible !), des Malaysiens, des Indonésiens (des rencontres riches même sans se comprendre), des Zimbabwéen (pas les meilleures rencontres…), des Américains (tiens failli les oublier tellement ils sont rares et voyages peu !) et des Suisses aussi ! Oh et puis j’en ai surement oublié d’autres.

  • 5 kilos de perdus et pas tout à fait repris !

  • 10.000 euros, c’est finalement ce dont vous aurez besoin pour voyager un an. (une somme qui se vérifie pour bon nombre de globe trotteurs) Une moitié prise de mes économies, l’autre en travaillant sur place.

  • et plus de 40.000 km de trajet (sans compter l’avion évidemment) pour 4 pays, l’Australie, l’Indonésie, Singapour et la Nouvelle Zélande !

Seconde partie à venir : Les plus beaux moments !